A / A / A

Michaël Neuman

Michaël Neuman
MSF-Crash

Directeur d'études au Crash depuis 2010, Michaël Neuman est diplômé d'Histoire contemporaine et de Relations Internationales (Université Paris-I). Il s'est engagé auprès de Médecins sans Frontières en 1999 et a alterné missions sur le terrain (Balkans, Soudan, Caucase, Afrique de l'Ouest notamment) et postes au siège (à New York ainsi qu'à Paris en tant qu'adjoint responsable de programmes). Il a également participé à des projets d'analyses politiques sur les questions d'immigration. Il a été membre des conseils d'administration des sections française et étatsunienne de 2008 à 2010. Il a codirigé "Agir à tout prix? Négociations humanitaires, l'expérience de MSF" (La Découverte, 2011) et "Secourir sans périr. La sécurité humanitaire à l'ère de la gestion des risques" (CNRS Editions, 2016).

Les secours humanitaires médicaux en temps de guerre
Article de blog

Les secours humanitaires médicaux en temps de guerre

Dans un pays doté d’infrastructures médicales solides et face à une mobilisation internationale de grande ampleur, quelle place pour MSF en Ukraine ? « Nous ne sommes pas en première ligne à prodiguer des soins d’urgence », écrivent Thierry Allafort Duverger et Michael Neuman, mais nous pouvons et devons être actifs dans des secteurs limités, notamment auprès des « laissés pour compte », et voir à plus long terme.

illustration Iremmo
Media Relay

Opérations de sauvetage en Méditerranée : qui pour secourir les migrants ?

Le mardi 23 novembre 2021, Michaël Neuman était invité à l'iReMMO pour parler des opérations de sauvetage en Méditerranée, aux côtés de Marta Esperti (doctorante en sociologie à l’Université Sorbonne Paris Nord et chercheuse affiliée à l’Institut Convergences Migrations) et de Damien Simonneau (modérateur, maître de conférences à l’Inalco).

Illustration La France, entre accueil des réfugiés et logique de tri
Article de blog

La France, entre accueil des réfugiés et logique de tri

Billet de blog initialement paru dans le Club de Médiapart.

Sous les regards incrédules des observateurs, travailleurs humanitaires et militants associatifs, les autorités françaises sont en train de réaliser ce que nombre d’entre nous tentent d’expliquer depuis longtemps : il est nécessaire et possible d’offrir un accueil responsable à des personnes fuyant des situations de violence.

Idomeni migration route, Greece
Media Relay

« À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage » Michaël Neuman dans l'émission « A l'air libre »

Michaël Neuman, directeur d'études au Crash, était invité au micro de Valentine Oberi, dans l'émission "À l'air libre" diffusée sur Mediapart, le 25 novembre dernier. Au lendemain de la mort tragique de 27 personnes migrantes dans la Manche, Michaël Neuman exprime la rage et la colère qui ont laissé place à l'indignation face à l'immobilité politique des dirigeants sur cette tragédie. 

Humanitarianism in the Modern World
Article de blog

Humanitarianism in the Modern World. The moral economy of famine relief

“Humanitarianism in the Modern World. The moral economy of famine relief” publié par Cambridge University Press est un livre en accès libre écrit à 6 mains ayant pour objet une histoire de l’humanitaire contemporain par le prisme des famines. Norbert Götz, Georgina Brewis et Steffen Werther chassent sur un terrain fertile tant les productions en histoire de l’humanitaire se sont multipliées ses dernières années. Pourtant, la contribution qu’ils nous présentent ici est riche et originale.

MSF medical mobile teams vaccinating Elderly people and frontline Healthcare workers in a nursing home in Tripoli.
Article de blog

Conseils de lecture sur le Covid-19 : l'édition spéciale vaccins

Nous pouvons tous convenir que l'émergence du vaccin contre le Covid-19 est "un développement absolument étonnant", mais il est peu probable que les vaccins puissent arrêter complètement la propagation du virus, et encore moins l'éradiquer. Pourtant, même sans atteindre l'immunité de groupe, la possibilité de vacciner les personnes vulnérables semble réduire les hospitalisations et les décès dus au Covid-19.