A / A / A

Rony Brauman

Rony Brauman
MSF-Crash

Médecin, diplômé de médecine tropicale et épidémiologie. Engagé dans l'action humanitaire depuis 1977, il a effectué de nombreuses missions, principalement dans le contexte de déplacements de populations et de conflits armés. Président de Médecins Sans Frontières de 1982 à 1994, il enseigne au Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI) et il est chroniqueur à Alternatives Economiques. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont "Guerre humanitaires ? Mensonges et Intox" (Textuel, 2018),"La Médecine Humanitaire" (PUF, 2010), "Penser dans l'urgence" (Editions du Seuil, 2006) et "Utopies Sanitaires" (Editions Le Pommier, 2000).

An MSF plane landed in Old Fangak
Media Relay

« Il faut passer l’humanitaire à la moulinette de la critique » - Entretien avec Rony Brauman

Dans cette interview, Rony Brauman donne son point de vue sur certaines critiques fréquemment adressées aux ONG, comme leur responsabilité dans les limites du développement des pays dits « du Sud ». Cet entretien a été conduit par Régis Soubrouillard et publié le 17 novembre 2022 dans l’hebdomadaire Marianne.

MSF Operations in Mayorsk, Ukraine
Media Relay

Ukraine, virus, santé mondiale : les nouveaux enjeux de l'humanitaire - Entretien avec Rony Brauman

Cet entretien, conduit par Aline Richard Zivohlava, a été publié le 1er novembre 2022 dans le magazine Le Figaro santé.
Guerre en Europe, menaces virales, risques terroristes... L'action humanitaire a dû se transformer pour s'adapter au temps présent. Ancien président de Médecins sans frontières, Rony Brauman en est un témoin privilégié. Tout n'est pas noir, souligne-t-il : la qualité des soins est meilleure, les personnels des pays du Sud montent en puissance et la médecine humanitaire a étendu son champ d'action.

image ce que nous dit le sida
Article

Ce que nous dit le sida

Dans cet article, Rony Brauman identifie les dynamiques et événements qui ont permis l’inversion de la courbe épidémique du VIH/sida. Il adopte ainsi le point de vue de MSF pour expliquer dans quel climat s’est joué le bras de fer avec une partie de l’industrie pharmaceutique et rappelle que c’est également une crainte pour la sécurité internationale et la stabilité politique qui a poussé les Etats à se mobiliser pour endiguer l’épidémie.

photo "Ce que nous dit le SIDA"
Media Relay

« Ce que nous dit le sida », intervention de Rony Brauman à l'Académie nationale de médecine

Le vendredi 21 janvier 2022, Rony Brauman a participé à une séance commune de l’Académie des sciences d’outre-mer et de l’Académie nationale de médecine dédiée aux enjeux et défis de la mondialisation de la santé. Dans son intervention, il identifie les dynamiques et événements qui ont permis l’inversion de la courbe épidémique du VIH/sida. Il adopte ainsi le point de vue de MSF pour expliquer dans quel climat s’est joué le bras de fer avec une partie de l’industrie pharmaceutique et rappelle que c’est également une crainte pour la sécurité internationale et la stabilité politique qui a poussé les Etats à se mobiliser pour endiguer l’épidémie.

MSF
Article

MSF et l’action humanitaire au défi de son instrumentalisation

Dans cet entretien mené par Michaël Oustinoff en janvier et mars 2022, Rony Brauman décrit comment la perception et les conditions de déploiement de l’action humanitaire ont évolué au fil du temps, dépendantes du contexte géopolitique dans lequel elle s’inscrit. Le fil rouge de cette discussion est l’instrumentalisation de l’aide humanitaire, évoquée à travers plusieurs exemples tels que la famine en Ethiopie, l’intervention en Libye ou la guerre en Ukraine.

Structure MSF
Media Relay

Quoi de spécial, quoi de neuf dans la médecine humanitaire ?

Le 4 décembre 2021, Rony Brauman était invité à un colloque organisé par l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier et consacré à la thématique « Médecine et humanisme ». Dans son intervention, il retrace l’histoire et les origines de la médecine humanitaire, détaille ses caractéristiques et évolutions, et expose les événements qui l’ont marquée.