A / A / A

Rony Brauman

Rony Brauman
MSF-Crash

Médecin, diplômé de médecine tropicale et épidémiologie. Engagé dans l'action humanitaire depuis 1977, il a effectué de nombreuses missions, principalement dans le contexte de déplacements de populations et de conflits armés. Président de Médecins Sans Frontières de 1982 à 1994, il enseigne au Humanitarian and Conflict Response Institute (HCRI) et il est chroniqueur à Alternatives Economiques. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont "Guerre humanitaires ? Mensonges et Intox" (Textuel, 2018),"La Médecine Humanitaire" (PUF, 2010), "Penser dans l'urgence" (Editions du Seuil, 2006) et "Utopies Sanitaires" (Editions Le Pommier, 2000).

Christophe Ayad, journalist at Le Monde and host, Hakim Khaldi, researcher, Célian Macé, journalist at Liberation and Rony Brauman, former president of MSF speak during a debate questioning the relevance and the related dilemmas to interventions in countries plagued by radical groups. MSF 50th anniversary festival in Pantin, June 2021.
Media Relay

A voix nue. Le parcours de "Militant de l'humanitaire" de Rony Brauman

Rony Brauman revient sur son parcours biographique dans l'émission "A voix nue" de France Culture. Cette série de podcasts en 5 épisodes intitulée "Militant de l'humanitaire" est l'occasion pour l'ancien président de MSF de retracer les événements clés qui ont marqué sa carrière et explique - en essayant de s'éloigner de l'illusion biographique bourdieusienne - comment son engagement politique a structuré sa vision et ses pratiques de l'action humanitaire. 

Rony Brauman.
Media Relay

"On a fait sans vaccin, sans pharma, avec ce dont on disposait"

Cet entretien a été réalisé par Célia Héron pour Le Temps, et a été publié pour la première fois le 19 juin 2021.

Cette année, Médecins sans frontières fête les 50 ans de son étonnante histoire. A l’occasion du lancement de plusieurs événements à travers le monde ce mois-ci, Le Temps donne la parole à celui qui fut président de MSF de 1982 à 1994. 

Image de promotion du podcast "Première ligne".
Media Relay

Première ligne, 50 ans d’humanitaire

À l'occasion du 50ème anniversaire de Médecins Sans Frontières, l'association et Europe 1 Studio ont lancé un podcast de douze épisodes intitulé « Première ligne ». Ces épisodes permettent de revenir sur cinq décennies d’action humanitaire racontée par celles et ceux qui l’ont vécue.

Retour sur les épisodes avec Rony Brauman et Jean-Hervé Bradol, tous deux anciens présidents de MSF et membres actuels du CRASH. 

MSF completed its COVID-19  activities in Tamaulipas, Mexico.
Media Relay

L’OMS a-t-elle tiré les leçons de la pandémie ?

Le samedi 29 mai 2021, Rony Brauman participait à l'émission de France Culture "Le Temps du Débat" consacrée a la question "L’OMS a-t-elle tiré les leçons de la pandémie ?", aux côtés de Auriane Guilbaud, politologue et maitre de conférence à Paris 8, et Michel Kazatchkine, "senior fellow" à l'Institut de hautes études internationales et du développement, ancien directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida et membre du Panel indépendant d'évaluation de la réponse mondiale à la pandémie de Covid-19. 

Manifestation à l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant
Media Relay

“Le seul front où l’Elysée ne faillit pas, c’est celui de l’érosion de nos libertés”

L’urgence sanitaire justifie-t-elle ce deuxième confinement et ses conséquences économiques et sécuritaires ? “L’Obs” a fait débattre un médecin, Rony Brauman, et un économiste, Gaël Giraud. La sévérité de leur constat interpelle. 

Préparation d'un centre pour patients de Covid-19 à Leganés, en Espagne.
Media Relay

Doper le multilatéralisme pour enrayer les épidémies

Cet entretien à été publié dans la Revue Alters Media le 1er novembre 2020. 

En dépit d’une prise de conscience collective et simultanée, les réponses apportées à la crise sanitaire ont été essentiellement nationales. Alors qu’elle était plus que jamais concernée par les défis engendrés par la propagation fulgurante du coronavirus, l’OMS est restée effacée. Malmenée par les politiques chinoises et américaines, elle illustre à sa manière la déroute du multilatéralisme.