A / A / A
Date de publication
Xavier
Crombé

Xavier Crombé a été directeur d’études au Crash de 2005 à 2008. Il travaille actuellement à la publication d’un ouvrage sur les enjeux de la violence dans les espaces de soin avec l’Unité de Recherche sur les Enjeux et les Pratiques Humanitaires (UREPH) de la section suisse de MSF. Il enseigne également les questions humanitaires et migratoires à Sciences Po Paris.

Ce recueil est le fruit d'un travail entrepris, depuis le printemps 2004, par le Centre de Réflexion sur l'Action et les Savoirs Humanitaires (CRASH) de la Fondation MSF. Suscité par l'actualité de la 2ème Intifada dans les territoires palestiniens et de la guerre conduite par les Etats-Unis et leurs alliés en Irak et en Afghanistan, le choix de l'occupation comme thème d'étude s'inscrivait dans une réflexion plus large sur les situations extrêmes dans lesquelles l'action humanitaire est susceptible d'être vidée de son sens. L'enjeu de cette réflexion était d'évaluer si les situations d'occupation constituaient, par essence, des contextes où toute action humanitaire indépendante est vouée à l'échec ou, à tout le moins, des environnements spécifiques soumettant cette action à des contraintes particulières. Les difficultés rencontrées rapidement dans la définition de la notion d'occupation ont conduit à mener cette réflexion en deux temps. Le thème de l'action humanitaire dans les situations d'occupation a d'abord fait l'objet d'une étude centrée sur l'expérience et les prises de positions propres à la section française de Médecins Sans Frontières. Cette étude a été achevée en décembre 2005. Il a ensuite donné lieu à un colloque d'une journée organisé au siège de MSF à Paris, en janvier 2006. Celui-ci réunissait divers représentants du monde humanitaire ainsi qu'un officier de l'armée britannique et plusieurs chercheurs, historiens et politologues. Son objectif était de soumettre à un débat public les conclusions de l'étude et de confronter différents points de vue sur la notion d'occupation et les situations qu'elle recouvre. Le présent recueil réunit donc les deux étapes de ce travail. La première partie est consacrée à l'étude « Humanitaire et occupation : le point de vue de MSF ». La deuxième est constituée du résumé des interventions et de la synthèse des débats du colloque « Action humanitaire en situation d'occupation ».