A / A / A

Publications

 

Guerre et humanitaire, médecine et santé publique, droits et justice... Découvrez les publications du CRASH classées par thématiques.

Les publications du Crash sont rédigées d'un point de vue de praticiens de l'aide et non de chercheurs, ce qui ne nous dispense pas d'exigences de rigueur et de méthode. Nous nous y efforçons avec le concours de chercheurs professionnels (bénévoles). Elles ne sont pas la ligne du parti MSF mais des outils pour la réflexion élaborés à partir des cadres et de l'expérience de MSF. Elles n'ont qu'une raison d'être : mieux comprendre ce que nous faisons. Les critiques, remarques et suggestions sont plus que bienvenues, elles sont attendues.

MSF
Article

MSF et l’action humanitaire au défi de son instrumentalisation

Dans cet entretien mené par Michaël Oustinoff en janvier et mars 2022, Rony Brauman décrit comment la perception et les conditions de déploiement de l’action humanitaire ont évolué au fil du temps, dépendantes du contexte géopolitique dans lequel elle s’inscrit. Le fil rouge de cette discussion est l’instrumentalisation de l’aide humanitaire, évoquée à travers plusieurs exemples tels que la famine en Ethiopie, l’intervention en Libye ou la guerre en Ukraine.

illustration découpler malnutrition et mortalité
Article

Découpler dénutrition et mortalité ?

Cette année tous les indicateurs sont au rouge : sécheresse, prix élevé des céréales et des engrais encore aggravé par la guerre en Ukraine, baisse des importations et spéculations, multitude de conflits armés, nombre record de réfugiés à nourrir, désengagement des bailleurs de fonds…. Mis à part les criquets, tous les déterminants des pénuries alimentaires sévères sont réunis, de l’Afghanistan au Sahel en passant par le Yémen, la Corne de l’Afrique et le sous-continent indien. Au point de remettre en cause les acquis des années qui ont suivi la crise de 2005 au Niger en matière de traitement de la dénutrition qui marquait le point de départ d’une amélioration globale des prises en charge de la malnutrition dans les territoires où elle est ordinaire. L’heure est à l’appel à une mobilisation générale pour limiter l’ampleur de la catastrophe qui s’annonce. Interview de Jean-Hervé Bradol par Elba Rahmouni.

illustration la prise en charge de l'enfant douloureux
Article

La prise en charge de l’enfant douloureux : un enjeu médico-opérationnel

A partir de l’exemple de l’hôpital de Moïssala au Tchad, les deux auteurs engagent une réflexion sur la prise en charge de la douleur chez l'enfant au sein de Médecins Sans Frontières. Cet article est initialement paru le 25 mars 2022 dans la revue Alternatives Humanitaires.

cover-reconstructing-lives
Livre

Reconstructing Lives. Victims of war in the Middle East and Médecins Sans Frontières

Reconstructing Lives est paru en janvier 2022 aux éditions Manchester University Press. Il est le résultat d'un travail de terrain approfondi, en collaboration avec le Crash. Voici la description du livre, son sommaire, ainsi qu’une vidéo de présentation de l’ouvrage.

After days of heavy fighting between Hutu and Tutsi rebels, many Hutu refugees are on the run for the continuing violence.
Article

Patrick de Saint-Exupéry : un faussaire au Congo

Dans son livre, La Traversée. Une odyssée au cœur de l’Afrique, Patrick de Saint-Exupéry met en question la réalité de la traque et des massacres de réfugiés rwandais (hutus) fuyant l’avancée des troupes de l’Armée patriotique rwandaise et de leurs alliés congolais en 1996-97. Cet exercice de remise en cause systématique n’épargne pas MSF dont les équipes sont venues en aide en 1996-97 à ces réfugiés. Or MSF, témoin de première ligne du génocide commis à l’encontre de la population tutsi du Rwanda, fut également l’une des organisations ayant constaté l’intense violence exercée par le nouveau régime rwandais au Zaïre / RDC en 1996 et 1997 à l’encontre d’une population composée aux trois-quarts de femmes et d’enfants. Dans cette lettre, Mego Terzian, président de MSF-France, répond à l’auteur.

 

Violences extrêmes. Enquêter, secourir, juger République démocratique du Congo, Rwanda, Syrie
Livre

Violences extrêmes. Enquêter, secourir, juger République démocratique du Congo, Rwanda, Syrie

Durant ces dernières décennies, le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Syrie ont été les terrains de situations de violences extrêmes. En tant que témoins, les auteurs de ce livre nous éclairent sur trois moments-clés qui jalonnent ces épisodes tragiques : l’enquête, le secours et la mise en place des procédures de justice menant au jugement.

District de Jacobabad, Wasayo, Pakistan. Distribution de nourriture par le CICR à 945 foyers touchés par des inondations.
Article

L’invention de l’impartialité : histoire d’un principe humanitaire, entre raisons juridique, stratégique et algorithmique

Le principe d’impartialité, que l’on réduit souvent à un principe de répartition mathématique, fut à l’origine forgé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), alors en quête de légitimité. Or réduire l’impartialité à un principe algorithmique de distribution des ressources, c’est conforter la position de surplomb des organisations déterritorialisées. Telle est la thèse développée par l’auteur dans son dernier livre.

Deux femmes responsables de matériel MSF en Iran
Article

MSF face aux dilemmes des enlèvements

Le 31 janvier s’est tenu à Sciences Po un colloque en soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, tous les deux chercheurs au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), arrêtés en Iran le 5 juin 2019. Roland Marchal a été libéré le 20 mars 2020 en échange de la libération d’un ingénieur iranien détenu en France. Fariba Adelkhah a été condamnée le 6 mai 2020 à 6 ans de réclusion pour « propagande contre le système politique de la République islamique et collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». La chercheuse a refusé une libération conditionnelle contre l'arrêt de ses recherches. 
Le colloque du 31 janvier a réuni diplomates, journalistes, humanitaires et chercheurs, dans le but de « nourrir la réflexion sur les prisonniers et les otages, d’un point de vue politique, juridique et éthique ». Fabrice Weissman y présentait l’expérience de Médecins Sans Frontières face aux enlèvements.